Clicky



Bons Plans

Free Basics : l’Inde bloque l’offre gratuite de Facebook

Publié le | Modifié le
Facebook Facebook

Le régulateur indien des télécommunications a décidé de suspendre l’offre internet gratuite Free Basics de Facebook. Le non respect de la neutralité du net est en cause.

Depuis quelques mois, les géants du web tels que Facebook ou Google se livrent une petite bataille technologique pour développer des moyens d’offrir un accès à Internet aux parties du globe les plus difficiles d’accès.

Pour aller dans le sens d’un Internet libre et globalisé, le réseau social de Mark Zuckerberg a lancé il y a peu son projet Internet.org, un accès  à un nombre limité de services web dans plusieurs pays. Un outil qui ne fait pas que des heureux puisqu’en Inde, le service rebaptisé Free Basics, vient d’être suspendu par le régulateur indien des télécommunications.

L’Inde suspend Free Basics

Sur le papier, la volonté d’offrir un Internet gratuit pour tous est une initiative louable, mais selon les informations du Times of India, l’agence indienne de régulation des télécoms (TRAI) ne l’entend pas de cette oreille. Elle a demandé à l’opérateur indien Reliance, partenaire de Facebook pour Free Basics, de suspendre le service.

Dans les faits, la TRAI accuse Free Basics de violer les principes de la neutralité du net en favorisant certains sites au détriment des autres (visionner une vidéo sera gratuit sur Facebook, mais payant sur YouTube par exemple…). C’est pour cela que les autorités indiennes ont décidé de bloquer le service en attendant de déterminer définitivement si un opérateur peut proposer des tarifs spéciaux pour certains contenus au détriment d’autres services. La TRAI dénonce également un monde où seuls ceux ont les moyens pourraient se payer un accès libre à Internet.

La défense de Facebook

Du côté de Facebook on se défend de vouloir privilégier des services au détriment d’autres. Le réseau social indique « Free Basics donne aux gens l’accès à des services essentiels, tels que la communication, la santé, l’éducation, des offres d’emploi et de l’information agricole — le tout sans frais de données. Cela aide ceux qui ne peuvent se permettre de payer pour les données, ou qui ont besoin d’un peu d’aide pour faire leurs débuts en ligne. Et c’est ouvert à toutes les personnes, les développeurs et les réseaux mobiles ».

Bien entendu, il faut garder à l’esprit que rien n’est jamais gratuit dans le monde des géants du web. Ce que Facebook offre en service, il le reprend en données personnelles qu’il collecte auprès des utilisateurs de ce web pour tous.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform