Clicky



Bons Plans

Facebook évoqué dans 33% des divorces britanniques

Publié le | Modifié le

Un sondage réalisé sur 5 000 demandes de divorce indique que le réseau social Facebook serait cité dans 33 % des divorces au Royaume-Uni, un chiffre en augmentation puisqu’il était cité dans 20 % des demandes de divorces en 2009.

Les raisons les plus évoquées sont : des messages “inappropriés” envoyés par un conjoint à une personne du sexe opposé, des ex-conjoints qui utilisent réciproquement leurs murs afin de poster des commentaires désobligeant l’un envers l’autre et les “amis” Facebook qui dénoncent le comportement d’un conjoint.

Twitter serait également cité dans les procédures de divorces et apparait dans 20 demandes sur les 5 000. Le site de microbloging est le plus souvent utilisé pour laisser des commentaires offensants sur un ex.

Au mois de juillet 2010 une enquête américaine dévoilait que 81% des avocats de l’American Academy of Matrimonia avait déclaré avoir utilisé au moins une fois un site de réseau social pour étoffer les dossiers de leurs clients. Parmi eux, 70% citaient Facebook comme une source de preuves potentielles, 15% MySpace et 5% Twitter.

Source : Divorce Online
Via : Forbes
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform