Clicky



Bons Plans

Éric Schmidt défend Google suite aux critiques contenues dans la biographie de Steve Jobs

Publié le | Modifié le

Éric Schmidt, président exécutif et ancien PDG de Google, défend sa société en tant que force d’innovation, malgré les critiques portées par Steve Jobs au travers de sa biographie.

Il y est notamment question d’un vol de fonctionnalités par Google, fortement inspirées par l’iPhone, pour développer l’OS Android. Vous avez probablement déjà eu vent de la déclaration choc de Steve Jobs “je vais détruire Android parce que c’est un produit volé“.

Éric Schmidt s’est dit « profondément attristé » par la perte de Steve Jobs aux côtés duquel qui il a siégé au Conseil d’administration d’Apple de 2006 à 2009. Il a par ailleurs « décidé de ne pas rajouter de commentaires à ceux qui ont été écrits dans le livre après son décès ».

Cependant le président exécutif a tenu à défendre sa société en affirmant : « la plupart des personnes conviennent que Google est un grand innovateur. Et je souligne le fait qu’Android a débuté ses recherches avant l’iPhone. C’est tout ce que j’ai à dire. »

Le système d’exploitation Android a été développé par une startup lancée en 2003 par l’ancien ingénieur d’Apple Andy Rubin. Google le racheta en 2005 pour un montant indéterminé et consacra plusieurs années au développement du produit en conservant Andy Rubin comme superviseur du projet (devenu aujourd’hui vice-président ingénierie). En janvier 2007 Apple dévoilait l’interface utilisateur de son iPhone. Android fut officiellement annoncé par Google en novembre 2007.

Dernièrement Éric Schmidt a reconnu la force de son concurrent en déclarant devant les sénateurs américains que Siri, l’application de reconnaissance vocale de l’iOS 5, représentait une « avancée significative » qui pourrait constituer une « menace concurrentielle » vis à vis du marché de la recherche en ligne.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform