Clicky



Bons Plans

Données privées : la CNIL publie son rapport sur les applications trop indiscrètes

Publié le
La CNIL a publié son étude sur l'utilisation de nos données personnelles par les applications mobiles

Le projet Mobilitics, lancé par la CNIL, met en lumière les abus des applications mobiles en matière d’accès aux données personnelles.

À force de télécharger application sur application pour leurs smartphones, certains utilisateurs ne prêtent plus trop attention aux différentes autorisations que ces dernières requièrent afin de s’installer. Pourtant, en y regardant de plus près, on peut remarquer que dans beaucoup de cas, des accès parfois curieux sont demandés de la part de certains éditeurs de logiciels du PlayStore comme des accès à la géolocalisation ou au carnet de contacts alors que dans la pratique, cette dernière n’en a pas forcement l’utilité pour fonctionner.

C’est pour cela que la CNIL a publié un rapport sur les données collectées par les applications mobiles, le projet Mobilititcs.

Les données de géolocalisation plaisent aux éditeurs d’applications

Pour cette étude, réalisée avec le soutien d’INRIA, la CNIL a étudié les données récoltées par 189 applications iOS et 121 applications Android tournant sous Jellybean. Les résultats, dévoilés dans une infographie, sont assez inquiétants quant aux traitements de nos données personnelles par les développeurs d’applications.

Ces derniers aiment beaucoup savoir où vous vous trouvez au moment ou vous utilisez leurs services. La CNIL a en effet relevé que la géolocalisation était la donnée la plus prisée puisqu’elle « représente à elle seule plus de 30 % des évènements détectés, sans être toujours liée à des fonctionnalités offertes par l’application ou à une action de l’utilisateur. » selon l’étude. Et s’il est normal pour une application de navigation de collecter ce type de donnée, d’autres, qui n’en ont pas besoin pour leur fonctionnement, ne se gênent pas. C’est le cas d’un réseau social qui, selon la CNIL, a demandé 150.000 la position géographique d’un de ses testeurs en trois mois !

Le suivi publicitaire personnalisé, quel que soit l’appareil

Les développeurs d’applications aiment également vous faire créer des comptes pour pouvoir vous connecter à leur service. Une méthode qui leur permet ensuite de vous propose des publicités toujours plus ciblées, quel que soit l’appareil sur lequel vous utilisez l’application.

Pour lutter contre ce « fléau », la CNIL a mis à disposition 2 tutoriels pour vous apprendre à désactiver ce suivi publicitaire sur iOS et Android. Plus que jamais, quand vous téléchargez une application mobile, prenez le réflexe de lire les autorisations que vous demande cette dernière afin de limiter la propagation de vos données personnelles dans la nature.

Crédits Photos : Capture écran CNIL
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform