Clicky



Bons Plans

Des rayonnements cosmiques auraient atteint la Terre

Publié le | Modifié le

La Terre aurait été bombardée à la fin du 8e siècle par des rayons gamma. Ces derniers ont été créés après la collision entre deux étoiles à neutrons ou deux trous noirs. Cet évènement se hisse en tête de la presse, car une réponse aurait été apportée.

Cet évènement cosmique qui a touché la Terre à la fin du 8e siècle se retrouve sur le devant de la scène, car des chercheurs japonais ont trouvé une trace dans les anneaux de croissance de 2 cèdres. Cette découverte n’a pas été la seule puisque d’autres arbres situés en Europe et en Amérique du Nord ont révélé les mêmes traces. Les chercheurs ont pu constater une concentration de carbone 14 plus élevé. Si ces traces sont présentes sur plusieurs continents, les chercheurs estiment que le bombardement cosmique a touché l’hémisphère Nord de la planète. Dans la revue Nature, ils publient les éléments de leur recherche, mais ils ne peuvent pas « préciser les causes de cet évènement ». Il serait donc possible de détecter aujourd’hui des traces de cette supernova survenue au 8e siècle. Les scientifiques ont rapidement évincé l’hypothèse concernant l’activité solaire. L’augmentation de la concentration dans les arbres était de 1.2%, cela ne peut absolument pas correspondre à un effet du Soleil. Même lorsque l’activité ce dernier est à son maximum, la concentration est divisée par 4.

Explication du phénomène

Ils ont eu un début de réponses grâce à une étude publiée ce lundi. Des scientifiques de l’Institut d’astrophysique de l’Université allemande ont étudié le bombardement cosmique. Cela pourrait être dû à des rayons gamma, car ils constituent l’un des phénomènes les plus lumineux de tout l’Univers. Ils ont donc l’opportunité d’émettre en quelques secondes une énergie supérieure à celle du Soleil. Selon les deux chercheurs, ces flashs auraient la possibilité d’augmenter brusquement la concentration en carbone 14. Ils ont ainsi pu reconstruire un éventuel scénario. Deux objets stellaires assez compacts comme des étoiles à neutrons, des naines blanches ou des trous noirs se seraient rapprochés. La distance se raccourcissait et la collision s’est produite. Les deux objets ont donc fusionné, ce qui aurait généré des rayons gamma.

Un évènement à 3000 années-lumière

Avec ce scénario, ils ont ainsi pu dater cette éventuelle fusion. Si les rayonnements cosmiques de l’année 774 sont dus à cet évènement, il se serait produit au minimum à 3000 années-lumière. Si la distance avait été un peu plus courte, les formes de vie sur la Terre auraient été anéanties. La biosphère aurait subi de nombreux dégâts. L’un des scientifiques a expliqué à l’Agence France Presse « Si un évènement similaire avait lieu aujourd’hui, même à des milliers d’années-lumière, il sèmerait le chaos dans les systèmes électroniques très sensibles dont dépendent les sociétés avancées ».

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform