Clicky



Bons Plans

Cygnus et ISS : la capsule est enfin au rendez-vous après plusieurs jours de retard

Publié le

Cygnus est le nom donné à la capsule d’Orbital Sciences. Elle aurait dû ravitailler l’ISS il y a plusieurs jours.

Le lancement de la capsule Cygnus s’était parfaitement déroulé, mais un problème informatique a causé du retard dans le planning. L’enjeu était important puisque la société privée Orbital Sciences a été choisie par la Nasa qui a également opté pour les services de SpaceX. Ce premier vol devait donc mettre en avant les capacités de l’entreprise. La capsule Cygnus avait pour mission d’apporter 590 kilos d’équipements et de marchandises à l’ISS il y a plusieurs jours. Après son lancement le 18 septembre dernier, un problème informatique n’a pas permis à Cygnus de s’arrimer sur la Station Internationale. Le rendez-vous était donc reporté une première fois à mardi puis une seconde fois à ce week-end à cause du lancement d’une capsule programmé pour mercredi.

Cygnus est arrivé à l’ISS

En effet, la capsule Soyouz avait la priorité puisqu’elle apportait à l’ISS trois nouveaux membres de l’équipage. La société privée ne pouvait donc pas décaler son lancement, ce qui a contraint la capsule Cygnus de rentrer en phase d’attente jusqu’à ce dimanche. Orbital Sciences avait également décidé de prendre le temps d’identifier la faille et de la combler. Une équipe était en charge de proposer un logiciel permettant à la capsule de s’arrimer comme prévu à l’ISS pour aller ravitailler les six astronautes. Orbital Sciences a enfin clôturé la première partie de la mission à 13 heures ce dimanche. La Nasa a précisé dans un communiqué que l’opération s’était soldé par une totale réussite, ainsi les membres de l’équipage ont pu « capturer avec succès la capsule Cygnus d’Orbital Sciences avec le bras robotique de la Station ».

Destruction au-dessus du Pacifique

C’est un grand soulagement pour la société privée qui lance désormais la seconde phase. La capsule Cygnus restera arrimée à l’ISS pendant une trentaine de jours. Contrairement au modèle de SpaceX, elle n’est pas en mesure de revenir sur la Terre. Lorsqu’elle retombera dans l’atmosphère au-dessus de l’Océan Pacifique, la capsule sera détruite.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform