Clicky



Bons Plans

Curiosity : La roche John Klein est la preuve d’une trace de vie ?

Publié le | Modifié le

Curiosity va utiliser pour la première fois sa foreuse et c’est un évènement. Après avoir examiné de très près le sable de Mars, le rover de la Nasa se lance dans le forage de roches. Le robot doit désormais tenter de trouver des traces de vie.

Curiosity suit toujours le même objectif depuis son arrivée sur la planète, c’est-à-dire récolter des preuves. En décembre dernier, la planète scientifique a tremblé lorsqu’une rumeur a circulé sur Internet. L’un des responsables de la mission indiquait que le robot avait fait une découverte historique. Au final, Curiosity n’a pas encore rempli tous ses objectifs puisqu’il tente toujours de trouver des preuves témoignant d’une forme de vie il y a plusieurs milliards d’années sur la planète Mars. Le rover de la Nasa va pouvoir utiliser un nouvel instrument et les scientifiques sont heureux de découvrir les premiers échantillons, car la roche sélectionnée est prometteuse. En effet, John Klein (nom de la roche martienne en hommage à l’un des chercheurs de la mission décédé en 2011) a été sélectionné avec rigueur pour ses veines minérales blanches. Ces dernières correspondent à du sulfate de calcium (gypse ou bassanite).

De l’eau sur la planète ?

Lorsque la Nasa a identifié cette roche martienne, les scientifiques ont comparé les résultats avec ceux présents sur Terre. Lorsque ce genre de veines blanches apparaît, cela signifie que de l’eau a circulé au sein des fractures. John Klein pourrait donc être la preuve que Curiosity recherche depuis le 6 août 2012, date de son arrivée sur Mars. Si la roche a été en contact avec de l’eau, cela peut signifier que la planète avait un environnement bien différent il y a plusieurs milliards d’années. Il faut savoir que le sulfate de calcium est riche en hydrogène, généralement ce minéral est observé dans des roches saturées en eau. Il se forme lorsque les températures sont semblables à celle de la Terre, c’est-à-dire jusqu’à plusieurs dizaines de degrés. Cet ensemble d’informations est très intéressant puisque l’environnement serait propice à la vie. John Klein a peut-être été formé lorsque la vie était présente sur la planète rouge.

Le forage d’une roche martienne

Curiosity doit donc passer à l’étape supérieure pour vérifier l’hypothèse des scientifiques. À l’aide de sa foreuse, il va effectuer un trou dans cette roche John Klein dans le but de récupérer de la poussière. Cette dernière sera ensuite étudiée avec plusieurs instruments. Les deux laboratoires du rover vont prendre le relais pour déterminer la composition minéralogique. Curiosity tentera également d’identifier la teneur en matériaux organiques. Si ces derniers mettent en évidence du carbone, le rover de la Nasa aura une nouvelle preuve témoignant d’une vie passée sur Mars.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform