Clicky



Bons Plans

Curiosity : C’est une première, le rover se lance dans le forage

Publié le | Modifié le

Curiosity avait une actualité assez calme à la fin de l’année 2012. Il commence 2013 à vive allure puisque les informations le concernant sont nombreuses. Le rover doit tester un dernier instrument, il s’agit de la foreuse, la Nasa espère que tout fonctionnera au mieux.

Nouvelle aventure pour le robot

Curiosity est sur la planète rouge depuis le 6 août 2012, il a eu l’opportunité de visiter quelques zones de la planète, transmettre des photos du paysage et effectuer des prélèvements. Le jouet télécommandé qui est lourd et lent va pouvoir passer à une étape primordiale. Désormais, c’est un nouvel instrument qui va être utilisé pour la première fois par le robot. Il ne va plus se contenter de regarder la surface de la planète Mars puisqu’il va effectuer une série de trous. Pour se lancer dans cette nouvelle aventure du forage, l’engin spatial a dû au préalable sélectionner une roche. Cette dernière a donc été choisie avec rigueur, car elle a des grains très fins. Cette roche sédimentaire est également traversée par des veines minérales qui sont très intéressantes. Elles témoignent de la présence de sulfates de calcium. Les scientifiques de l’Agence Spatiale américaine sont donc impatients de commencer, car la présence de ce minéral est importante. Selon un planétologue qui s’est confié au figaro, il a tendance à se former « dans des roches saturées en eau à des températures assez proches à ce que l’on connaît sur Terre ». De nouvelles similitudes avec notre planète laissent donc envisager une éventuelle vie passée sur Mars.

Une roche en contact avec un milieu humide

Curiosity va donc utiliser sa foreuse pour réaliser un trou assez petit dans cette roche sédimentaire. Grâce à ses instruments, le rover aura la possibilité de déposer cette fameuse poudre dans des laboratoires situés au niveau de SAM et du CheMin. Ces deux outils pourront être utilisés pour identifier la composition minéralogique de cette roche. Cette étape est essentielle pour la Nasa puisque le robot pourrait ainsi découvrir des matériaux organiques et donc du carbone. Les scientifiques ont pu examiner dans son ensemble cette cible, elle se serait formée en présence d’eau il y a plusieurs milliards d’années. Cette roche sédimentaire aurait été de nouveau en contact avec un liquide contenant des minéraux. Ces derniers auraient donc traversé la roche et laissé ces veines blanches. Le forage est très important pour tenter de reconstruire intégralement le puzzle de cette planète qui a encore de nombreux mystères. De plus, « Percer la roche pour collecter un échantillon sera la tâche la plus délicate depuis l’arrivée du robot sur Mars » selon Richard Cook du Jet Propulsion Laboratory.

Il y aura peut-être quelques imprévus

La Nasa est donc heureuse de pouvoir passer à l’étape du forage, car Curiosity pourrait enfin découvrir une preuve concernant une vie passée. Tout devrait bien se dérouler puisque les instruments qu’il va utiliser (sauf la foreuse) ont été testés au préalable lors des précédentes études. Les scientifiques avaient été enthousiastes de découvrir les résultats de l’analyse du sable, mais une roche sédimentaire pourrait présenter la signature d’une vie qui existait il y a plusieurs milliards d’années. L’objectif de Curiosity, c’est tenter de trouver la preuve témoignant que l’environnement était bien différent à une époque de l’histoire de Mars. Curiosity n’est pas le seul sur la planète rouge puisqu’il a son grand frère Opportunity. Ce dernier devrait s’attaquer aux argiles à proximité du mont Sharp. L’équipe en charge de cette mission attend donc beaucoup de cette étape du forage. Les scientifiques espèrent que tout se déroulera parfaitement, mais la manœuvre est difficile, ils ne seront donc pas surpris si quelques imprévus sont référencés.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform