Clicky



Bons Plans

Creative Sound Blaster Roar : le test

Coupez le haut parleur de votre smartphone, et passez à l’enceinte nomade

| Modifié le 29 janvier 2015 à 17h18
Creative Sound Blaster Roar : le test

On peut aimer la musique et vouloir se contenter de son smartphone comme source audio. Si on possède un bon casque, et si l’électronique du smartphone est de qualité, le plaisir peut être intense. Il n’y a qu’a voir le nombre de smartphones désormais équipés de convertisseurs HD 24 bits.

Mais pour écouter sans casque, mieux vaut éviter d’utiliser le haut-parleur intégré du smartphone. Il est alors bien difficile d’apprécier la musique dans ces conditions. Et si se promener dans la rue, en écoutant la musique à fond sur son mobile, pour en faire profiter les gens que l’on croise suffit à pas mal de personnes, pourquoi pas…

Lorsqu’on recherche une qualité supérieure, rien ne vaut les enceintes. Puisque beaucoup d’entre nous n’ont que le smartphone comme seule source audio, le marché des casques et des enceintes nomades ne s’est jamais aussi bien porté.

Comment choisir son enceinte bluetooth ?

Les enceintes nomades se portent donc très bien, mais comme les casques, il est un peu compliqué de s’y retrouver tant le nombre de modèles disponibles sur le marché est important. Il n’est pas forcement utile de toutes les tester, de nombreux “me too products” tentent de faire aussi bien que les ténors du haut-parleur portable, alors que d’autres apportent des innovations sympathiques en plus d’un son de bonne qualité.

Quand on parle de son, les marques Sound Blaster et Creative vont forcément parler à tous les fans de PC. En matière de carte son, Sound Blaster a une belle histoire, alors pourquoi ne pas la continuer dans les périphériques audio ?

Nous avons donc testé la Sound Blaster Roar dans sa toute nouvelle version. Il s’agit d’une enceinte autonome qui accuse 1,1 kg sur la balance, pour une enceinte, c’est un avantage. Elle est un peu lourde, mais c’est pour le bien de nos oreilles. Elle est équipée de 5 haut-parleurs, et elle diffuse du son vers l’avant, sur les côtés et au-dessus, à condition bien sûr de la poser dans le bon sens.

La Sound Blaster Roar se connecte en bluetooth, et vous pouvez même utiliser l’appairage NFC si vous avez un smartphone compatible. Ça, nous dirons que c’est le minimum syndical pour une enceinte nomade. La connexion se fait facilement, avec un bouton bluetooth sur lequel on appuie, et qui permet à l’appareil d’être détecté par son smartphone. Une fois la connexion établie, tout ce qui sort du smartphone sera diffusé sur l’enceinte. Comme celle-ci peut aussi être connectée sur une tablette, elle sera un très bon moyen de maximiser l’espace sonore lorsque vous regardez un film.

Une enceinte qui a du coffre et des ressources

La Sound Blaster Roar peut aussi accueillir n’importe quelle source audio extérieure via une entrée jack classique. Les câbles ne sont cependant pas fournis dans la boite.

L’enceinte intègre en outre un lecteur de carte Micro SD. Vous pouvez donc y insérer une carte jusqu’à 128 Go sur laquelle vous aurez stockés vos médias audio. Cela peut être des Mp3, mais aussi WMA, ou même d’autres fichiers qui vous permettront d’obtenir une reproduction de bien meilleure qualité, comme les WAV, fichiers issus de l’extraction sans compression d’un CD audio.

Pour lire le contenu de la carte Micro SD, il faudra utiliser les touches de navigation situées à l’arrière de l’enceinte. Il est aussi possible de mettre en mode répétition, ou aléatoire. C’est sympa, mais pas vraiment pratique. Vous passerez votre temps à retourner l’enceinte et comme le rendu audio dépend beaucoup de son positionnement, le moindre déplacement modifie radicalement le son…

Toujours à l’arrière, on remarque un bouton d’enregistrement. Mais à quoi sert-il ? Tout simplement à transformer l’enceinte en un dictaphone géant !

Si une carte MicroSD est présente dans le lecteur, vous pouvez lancer l’enregistrement depuis un bouton.

Autre bonne idée, la SoundBlaster Roar peut faire office de kit mains libres bluetooth, pas mal si vous téléphonez beaucoup dans un bureau, en voiture ou chez vous. Si vous êtes habitué des conférences téléphoniques au bureau, l’enceinte vous rendra sans doute de loyaux services.

Des petits plus bien pensés mais parfois un peu trop gadgets

Dans les petits plus de cette enceinte décidément à tout faire, on notera une prise USB pour recharger son téléphone ou sa tablette.

Mais une autre fonction très sympa nous a particulièrement intéressés. SoundBlaster ne renie pas ses origines et nous permet donc d’utiliser l’enceinte comme une carte son externe pour son ordinateur, Mac ou PC. Seul bémol, mais tout à fait logique, le niveau sonore peut alors être uniquement réglé depuis l’enceinte. Si vous envisagez de l’utiliser comme carte son, on vous conseille de télécharger l’appli dédiée pour Mac ou PC. Celle-ci vous servira à modifier l’équalisation du son. Et cette appli tombe très bien car elle va permettre d’améliorer certaines fréquences. En effet, nous avons noté un le petit manque de clarté du son fourni par l’enceinte, il manque clairement de médium, et les aigus ne sont pas assez présents.

Toujours à propos de la correction du son, celui des basses dépendra beaucoup de la surface sur laquelle l’enceinte est posée. Si elle est par terre, les basses seront plus fermes. Si elle est posée sur un meuble, elles seront plus mollassonnes.

Pour renforcer les basses, un bouton Terrabass vous attend, et un autre bouton : ROAR, permet quant à lui de booster l’amplification de manière générale. Un genre d’overclock. Mais attention, même si le son paraît soudainement beaucoup plus clair et puissant, celui-ci peut vite faire saturer la musique si vous montez le volume trop haut. Il faudra alors diminuer le son sur votre smartphone, pour équilibrer la « charge ».

Conclusion : du bon son, et de bonnes idées

Après avoir écouté la Sound Blaster Roar, pendant plusieurs semaines, et l’avoir utilisée à pas mal d’endroits, un seul petit regret : l’autonomie qui est un peu juste. Elle est plus proche de 7 heures que des 8 heures annoncées. Vous pouvez bien sûr la brancher sur le secteur, mais aussi la recharger en USB avec le câble fourni.

Comme bon nombre de ses concurrentes, la Sound Blaster Roar est une enceinte Mono. Mais sachez que vous avez aussi la possibilité de brancher une seconde enceinte identique en série, vous aurez ainsi un vrai système stéréo.

Au final, un beau produit, très agréable à regarder et à écouter, et une liste de fonctionnalités qui vous en donneront pour votre argent. Justement, c’est sans doute le meilleur moment de craquer, puisqu’elle est actuellement en promo aux alentours de 150 euros, un prix très intéressant au vu de la qualité du son plus que correcte et des possibilités offertes !

Commentaires
Test produits
Longform