Clicky



Bons Plans

Chine : La Grande Muraille Informatique sur Internet se renforce

Publié le

La Chine est un pays où la censure est reine. Les dirigeants ont tendance à mettre des restrictions un peu de partout. Le contrôle sur Internet va tout de même se renforcer une nouvelle fois. Les dirigeants chinois ont partagé une nouvelle liste de mesures.

Lorsque l’on évoque la Chine, les internautes pensent immédiatement à la censure. Cette dernière est largement présente sur Internet et les dirigeants ont tendance à mettre en place de nombreux contrôles. Par exemple, certains sites américains comme Twitter ou Facebook ne sont pas admis sur le sol chinois, les internautes peuvent passer par d’autres plateformes équivalentes comme weibo qui est connu pour être similaire à Twitter. Les dirigeants ont fait savoir qu’une nouvelle série de mesures allait être mise en place notamment pour lutter contre la propagation d’identités erronées ou fausses. En effet, l’anonymat sur Internet disparaît totalement, les Chinois seront contraints de répondre à une vérification de leur identité avant de se connecter sur le Web. Par exemple, ceux qui souhaitent s’abonner à un accès à Internet devront fournir des papiers officiels témoignant de leur vraie identité.

La Grande Muraille Informatique

Après une série de vérifications, leur abonnement pourra être validé. Le concept sera similaire sur le Web puisque les internautes ne pourront pas poster de commentaires sans avoir au préalable transmis leur véritable identité. Lorsque cette dernière aura été donnée, ils pourront éventuellement choisir un pseudonyme. Cela mettra un terme à un concept qui s’est mis en place ces dernières années. Les Chinois avaient tendance à multiplier les comptes sur Internet en utilisant de nombreux pseudos. Lorsqu’un commentaire était censuré, le compte était fermé, la personne pouvait poster en créant un nouveau compte. Désormais, avec cette nouvelle mesure, les dirigeants mettent un terme à ces agissements. Plusieurs villes comme Pékin ou Shanghai ont déjà proposé la vérification des identités.

Les dirigeants chinois n’approuvent pas les sites de micro bloggings ou les réseaux sociaux. Selon eux, les internautes les utilisent pour construire une propagande contre le régime et cela nuirait à l’image des dirigeants de la Chine. Ainsi avec le projet Grande Muraille informatique, les sites qui partagent des données illégales ou contre le pays sont instantanément fermés. Le blocage d’Internet se renforce en Chine et certains artistes comme Ai Weiwei dénonce avec ferveur la liberté d’expression sur le Web. Dans tous les cas, la Grande Muraille Informatique se renforce.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform