Clicky



Bons Plans

Charlie Hebdo : des dizaines de sites hackés par des islamistes radicaux

Publié le

De nombreux sites internet institutionnels français sont la cible depuis dimanche d’attaques de groupes de hackers se revendiquant du Djihad

Après la vague d’attentats qui a frappé la France la semaine dernière et qui a rassemblé des millions de personnes dans les rues de France, il semblerait qu’un nouveau combat soit lancé sur Internet. Après la décision des Anonymous de s’attaquer aux sites web de l’État Islamiste et faisant l’apologie du Djihad, il semblerait que ce soit désormais des groupes de hackers islamistes qui s’attaquent à de nombreux sites institutionnels français.

Les hackers diffusent des messages intégristes

Les attaques ont commencé dimanche et c’est le site Internet du Conseil général du Lot qui aurait été touché en premier. Ce dernier a vu sa page d’accueil remplacée par un message d’un groupe nommé “Fallaga Team” diffusant un discours intégriste. L’incident a tout de suite été remonté au centre gouvernemental de veille qui se charge de dresser la liste des cyberattaques sur le sol français.

Le piratage du site du Lot a duré plus de trois heures, dès l’incident repéré, le site a été mis hors ligne le temps de régler l’incident. Les attaques se sont ensuite multipliées sur d’autres sites représentant l’État ou les institutions religieuses.

Des attaques provenant de différents groupes

Le même groupe aurait également attaqué le site de l’office du tourisme de Biarritz, la paroisse de Charleville-Mézières et d’autres organismes religieux. Le collectif du forum des Droits humains d’Orléans a également été attaqué.

Le groupe Fallaga Team ne serait pas le seul à lancer ce genre d’attaques depuis dimanche, plusieurs autres groupes de hackers comme Apoca-DZ. Dans tous les cas, se sont toujours des sites institutionnels ou représentant un symbole historique comme le mémorial de la paix de Caen ou le Centre de la mémoire d’Oradour-sur-Glane qui sont visés par ces attaques. Les messages tournent également toujours autour du même sujet et l’on peut notamment lire « Death to France »« Death to Charlie » ou encore « Islamic State Stay inchallah ».

Un compte Twitter appartenant au Commandement central américain (Centcom) a également été attaqué Lundi par des hackers se revendiquant de l’Etat Islamique.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform