Clicky



Bons Plans

C’est la fin pour Nabaztag !

Publié le | Modifié le
C'est la fin de l'aventure pour le lapin connecté

Le lapin connecté va tirer sa révérence à partir de 18 février 2015. Date à laquelle les serveurs seront arrêtés.

C’est la fin de l’aventure pour le lapin connecté Nabaztag, rebaptisé il y a peu Karotz. C’est le site internet officiel du petit lapin connecté qui annonce la nouvelle sur sa page d’accueil à l’aide d’un visuel tout aussi beau qu’empreint de nostalgie. La société Adelbaran, détentrice des droits de l’objet, a annoncé qu’elle coupera les serveurs qui donnent la vie aux lapins blancs dès le 18 février 2015.

Le patron d’Adelbaran, Bruno Maisonnier, est d’accord sur le fait que le lapin connecté a fait son temps « Karotz et ses utilisateurs ont marqué l’histoire des objets connectés, ils en ont ouvert la voie. Nous sommes arrivés à la fin de cette belle histoire pour Karotz qui cède sa place à des produits plus adaptés à notre époque. »

Les débuts de Nabaztag en 2005

Lancé en 2005, le Nabaztag faisait office de pionnier dans le domaine des objets connectés. Son créateur, Rafi Haladjian, était l’un des précurseurs du Web en France en créant en 2000 France Net, un F.A.I oublié depuis. Il décide alors 5 ans plus tard de lancer le Nabaztag (lièvre en Arménien) pour le comte de sa société Violet. En plus de ce nom à la consonance assez bizarre, l’utilité de l’objet n’est pas clairement définie.

Une fois connecté au WiFi, le lapin pouvait lire vos mails, vous donner la météo du jour, vous lire vos flux RSS et vous gratifiait même de quelques petites blagues de temps à autre tout en bougeant ses oreilles en fonction de son humeur. Un mix entre Furby et assistant personnel ! Une version plus récente intégrait un micro permettant d’utiliser Nabaztag à la manière de Siri.

Karotz et Mindscape sonnent le glas du lapin

Le marché n’était pas encore mûr à l’époque pour ce type d’objet et les ventes de Nabaztag ne décolleront jamais vraiment, la société sera racheté en 2009 par Mindscape qui changera le nom du lapin en Karotz et tentera d’améliorer l’objet sans succès. Un deuxième rachat du concept par le spécialiste de la robotique Adelbran en 2011 ne suffira pas à sauver le lapin blanc.

Le 18 février prochain, Nabaztag sera alors définitivement réduit au silence comme l’annonce la FAQ du constructeur, à moins que la communauté open source ne parvienne à maintenir le lapin sous respiration artificielle !

Crédits Photos : Kit Presse Karotz
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform