Clicky



Bons Plans

BlaBlaCar lève 100 millions de dollars pour se développer à l’international

Publié le
BlaBlaCar BlaBlaCar

Environ 73 millions d'euros, voilà la somme que lève le leader français du covoiturage BlaBlaCar afin de financer son développement.

BlaBlaCar (anciennement Covoiturage.fr), le leader du covoiturage en France et en Europe, voit grand. Depuis sa fondation en 2006, la start-up parisienne et sa plateforme permettant aux voyageurs de s’organiser pour partager des trajets en voiture n’ont cessé de grandir. Aujourd’hui, via le fonds d’investissement Index Ventures et les parties déjà présentes au capital Accel Partners, ISAI et Lead Edge Capital, BlaBlaCar vient de lever 100 millions de dollars (environ 73 millions d’euros). Un record en Europe.

Déjà présent dans 12 pays du vieux continent dont l’Ukraine et la Russie depuis janvier 2014, BlaBlaCar compte désormais s’étendre davantage à l’international. Aujourd’hui, le site est fort de plus de 8 millions de membres dont 1 million utiliserait le service une fois par mois. L’avenir du service, dont la croissance ne cesse de s’accélérer, s’annonce radieux et devrait permettre à toujours plus de monde de faire des économies tout en préservant la planète.

« Explorer tous les grands marchés mondiaux où l’accès au réseau de transport peut être amélioré »

Dans un communiqué, le président et cofondateur Frédéric Mazzella  déclare : « Depuis le lancement de BlaBlaCar, nous avons transformé le marché du transport longue distance en Europe et construit une communauté très active et fidèle. Cette levée de fonds va nous aider à accélérer le développement d’un réseau de transport de confiance entre particuliers à l’échelle mondiale ».

Désormais au conseil d’administration de l’entreprise, Dominique Vidal d’Index Ventures ajoute : « C’est un moment clé de leur aventure audacieuse qui va transformer la manière dont les villes seront connectées à l’avenir dans le monde entier ».

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform