Clicky



Bons Plans

Bitcoin : l’Australien Craig Wright revendique la paternité de la monnaie virtuelle

Publié le
Photo d'illustration. Un bitcoin doré.

Alors que de forts soupçons pesaient déjà sur lui, Craig S. Wright a confirmé qu’il était bien l’homme à la base de la création de la monnaie virtuelle Bitcoin.

En quelques années, le Bitcoin a en effet réussi comme une véritable monnaie à part entière, qui s’échange à des taux parfois très élevés et est souvent utilisée sur le marché parallèle (notamment par les ransomware). La monnaie virtuelle attise la curiosité de la sphère high-tech depuis sa création en 2009 par un internaute au pseudo de Satoshi Nakamoto. Un créateur qui a jusqu’à maintenant réussi à garder son identité secrète malgré les nombreuses tentatives pour le débusquer.

Mais, en décembre dernier, un nouveau nom revenait sur la table, celui de Craig S. Wright, un entrepreneur australien qui aurait créé la monnaie virtuelle. Après un premier démenti de la rumeur, il semblerait que l’Australien soit finalement bel et bien celui qui se cache derrière le pseudo Satoshi Nakamoto.

Craig S. Wright est bien l’inventeur du Bitcoin

C’est l’entrepreneur australien en personne qui a fait le choix de confirmer qu’il était bien l’inventeur du Bitcoin pour préserver sa famille. Pour cela, il a fourni des pièces justificatives connues dans la sphère internet pour être seulement accessible par le créateur de la monnaie virtuelle.

La BBC, The Economist et le magazine GQ ont donc reçu les lots utilisés pour envoyer 10 Bitcoins à Hal Finney, cryptographe réputé et présenté comme l’un des ingénieurs du Bitcoin lors de la première transaction en bitcoin qui a eu lieu en janvier 2009. Après étude de ces documents, l’un des spécialistes de la BBC est convaincu que Craig S. Wright est bien l’inventeur du Bitcoin.

Dévoiler le secret pour protéger sa famille

Pour justifier son geste, Craig S. Wright a indiqué qu’il désirait avant tout protéger sa famille des nombreuses sollicitations des journalistes suite aux premières révélations de décembre dernier.

« Cela n’affecte pas seulement moi ou mon travail, mais aussi ma famille, mes employés et tout le reste, a-t-il déclaré. Je n’ai pas fait ça parce que je le voulais. Je ne veux vraiment pas être l’image publique de quoi que ce soit. Je veux travailler, continuer de faire ce qui me plait. Je ne veux pas d’argent. Je ne veux pas de gloire. Je ne veux pas d’adoration. Je veux juste qu’on me laisse tranquille. » L’homme déclare également être l’homme de base du Bitcoin, mais confirme qu’il a été aidé dans sa tâche par de nombreuses autres personnes.

Source : Reuters
Crédits Photos : Shutterstock.com
Vous avez aimé cet article ?
Commentaires
Test produits
Longform