Clicky



Bons Plans

Bing peut désormais oublier

Publié le

Le moteur de recherche de Microsoft met lui aussi en place le droit à l'oubli.

Après Google qui a été le premier à mettre en place le droit à l’oubli demandé par la commission européenne, voilà que c’est Microsoft qui met en place le système sur son moteur de recherche Bing. En effet, si Google est bien le plus concerné par cette mesure puisqu’étant largement leader dans le monde des moteurs de recherche, tous les autres services devront également se conformer à la demande de l’Europe.

Pour répondre à cela, Microsoft vient donc de mettre en place un formulaire permettant là encore de demander la suppression d’un lien en raison de sa non-validité ou de son dépassement. Mais là où Microsoft va plus loin que Google c’est que son formulaire et son traitement de ce droit semble nettement plus précis.

Des demandes très contrôlées

En effet, si Google avait d’abord pris le parti d’accorder cette suppression de manière assez large afin de montrer à la commission européenne le risque de désinformation qu’il engendre, Microsoft lui veut immédiatement éviter ce risque et se veut très précis. Dans son formulaire de suppression il est par exemple demandé si oui ou non ce lien vous relie à une association, si vous êtes une “personnalité publique” ainsi que les raisons qui vous poussent à faire cette demande.

Microsoft précise d’ailleurs que “ces informations nous aideront à établir le bien-fondé de votre demande en considération du respect de votre vie privée de l’intérêt général, de la liberté d’expression et du libre accès à l’information, tel que prescrit par les lois et réglementations françaises et européennes” avant d’ajouter que “Au regard de ces éléments, toute demande n’aboutira pas à la suppression systématique des résultats de recherche.

Via : Numerama
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform