Clicky



Bons Plans

BigBrain : Vidéo de ce cerveau humain en 3D doté d’une grande résolution

Publié le

BigBrain est un cerveau virtuel hors du commun puisqu’une équipe de cherche a proposé une cartographie précise en 3D.

L’un des auteurs de ce projet baptisé BigBrain, Alan Evans estime que « nous avons considérablement amélioré la représentation du cerveau au-delà de ce qui était possible à la fin du 20e siècle ». Ainsi, ce projet virtuel proposé en trois dimensions dispose d’une précision tellement importante qu’il sera en mesure de « révolutionner notre capacité à comprendre l’organisation interne du cerveau ». BigBrain offre une réelle cartographie et selon ce professeur cette qualité d’observation n’existait pas avant la mise en place de ce projet qui permet selon lui d’obtenir une résolution quasi cellulaire.

Des milliers de coupes de 0.02 mm

Ce projet BigBrain apporte un réel intérêt pour le domaine de la Science, car le cerveau est composé de 85 milliards de neurones. Il est donc la structure la plus complexe. Pour obtenir ce cerveau virtuel en 3D, les équipes de chercheurs ont utilisé près de 7400 coupes de tissus cérébrales. Ces dernières mesuraient à peine un millionième de mètre, soit 20 microns. Ce résultat est le fruit d’une longue étude puisque chacune des coupes a été analysée avec précision. L’objectif des chercheurs était d’obtenir des structures cellulaires avant de les scanner en haute définition. Le professeur a souhaité effectuer une comparaison pour tenter de situer BigBrain. Les données d’IRM ont une résolution spatiale 3D de 1 mm. Celles de ce projet sont 50 fois plus détaillées dans chacune des dimensions.

Une réelle avancée pour la Science

Selon ce scientifique « BigBrain est 125 000 fois plus grand que des données types d’IRM et a un volume de 1 téraoctet, qui équivaut à 1000 Go ». Les utilisations de BigBrain sont nombreuses puisque les chercheurs pourront avoir recours à ce cerveau virtuel dans plusieurs domaines comme la génétique, la neuroscience moléculaire… Certaines maladies comme Parkinson et Alzheimer pourraient donc faire l’objet de recherches précises grâce à BigBrain. Les résultats de ce projet ont été publiés notamment dans la revue Science après 10 ans de recherches basées sur le cerveau d’une femme décédée à l’âge de 65 ans. Cette dernière avait donné son cerveau à la science et ne présentait aucun signe de démence. L’université McGill avait donc gardé dans la paraffine cet organe qui a été découpé avec un outil (microtome).

Vidéo du projet BigBrain

Source : Science Mag
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform