Clicky



Bons Plans

Bandcamp : le streaming n’est pas le futur de l’industrie musicale

Publié le | Modifié le

Bandcamp, la plateforme musicale dédiée aux artistes indépendants et aux obsédés de lossless annonce des résultats réjouissants pour l'exercice 2015.

Alors que Spotify annonçait hier des résultats positifs sur son service de streaming (nombre d’utilisateurs doublés) quoique toujours en déficit (173 millions d’euros de pertes), Bandcamp publiait dans la foulée son rapport financier sur l’exercice 2015, bien loin des résultats négatifs de la première plateforme de streaming mondiale, mais également des résultats globaux de l’industrie musicale.

Un succès mérité

Si vous ne connaissez pas Bandcamp, vous êtes définitivement trop mainstream. C’est en tout cas ce que pensera tout aficionado du site, qui permet aux artistes de petite et moyenne envergure d’avoir une vitrine de leur discographie sur Internet. Les services de Bandcamp inclus notamment : streaming entier du morceau (contrairement aux ridicules et dépassées 30 secondes d’Apple Music), achat par morceau ou par album, achat numérique ou physique, formats lossy (mp3 V0, V2, CBR) et lossless (ALAC, FLAC), aucun DRM, formats différents disponibles (cassettes, vinyles, CDs).

Le site et sa simplicité d’utilisation ainsi que ses fonctionnalités essentielles, que n’offre aucun autre site sur Internet, ont rapidement conquis les artistes comme les utilisateurs. Ainsi, sur l’année 2015, Bandcamp peut se vanter d’avoir vu les fans dépenser $4.3 millions de dollars chaque mois et acheter 25 000 albums par jour — soit un album toutes les 4 secondes.

Des résultats très prometteurs

Près de 6 millions de fans, dont la moitié sont âgés de moins de 30 ans, ont acheté de la musique sur la plateforme en 2015. Les ventes d’albums numériques ont progressé de 14 % l’année passée, alors qu’elles reculaient de 3 % dans l’industrie musicale ; les ventes de morceaux ont progressé de 11 % sur Bandcamp alors qu’elles baissaient de 13 % au sein de l’industrie ; Bandcamp a vendu 40 % de vinyles et 49 % de cassettes en plus. Les ventes de CDs, de leur côté, ont progressé de 10 % alors qu’elles reculent de 11 % dans le monde.

Le site écrit dans son rapport annuel que le streaming payant, de son côté, reste un modèle qui doit prouver son efficacité. Bandcamp offre une alternative au streaming qui “marche réellement” : “Tant qu’il y aura des fans qui se soucient de leurs artistes préférés et qui veulent les aider à continuer à produire de la musique, nous continuerons à apporter cette connexion directe entre les deux parties.”

Petite pique envers les services tels qu’Apple Music, le billet poursuit : “Tant qu’il y aura des fans qui veulent être propriétaires de leur musique — non la louer —, notre service continuera d’exister. Nous sommes là depuis 2008 et comptons bien être là en 2028.” On l’espère aussi !

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform