Clicky



Bons Plans

Nous avons testé les Ateliers des Petits Génies Créatifs de Apple

Nous avons testé les stages gratuits proposés par Apple pour initier les enfants au montage vidéo. Voici notre récit.

| Modifié le 06 septembre 2014 à 15h15
Nous avons testé les Ateliers des Petits Génies Créatifs de Apple

Juste avant l’été, j’ai reçu un mail de l’Apple Store de Velizy, qui proposait des stages d’initiation gratuits aux enfants pour découvrir des activités numériques. Les kids peuvent ainsi apprendre à fabriquer un livre numérique avec iBooks Author, ou une vidéo avec iMovie et sa musique avec Garage Band.

Cette activité, qui se déroule sur trois sessions pendant une semaine, a attiré mon attention au bon moment. Ma fille, Eva, 10 ans, commence à faire des petits films sur son smartphone avec des applications Android, et je me suis dit que c’était sans doute un bon moyen pour lui permettre de passer à l’étape supérieure.

01-Mangeons-de-pommes

J’ai donc inscrit Eva sur une session qui se déroulait de 9h00 à 10h30, un lundi, mardi et vendredi début août et qui proposait l’initiation à la vidéo avec iMovie.

L’Apple Store de Vélizy ouvrant à 10h, les kids ont été accueillis par une équipe dédiée au projet dès 9h. Cinq employés de Apple étaient là pour nous recevoir, et trois d’entre eux sont restés avec nous pour toute la durée des ateliers. Trois, c’est sans doute un peu juste pour s’occuper des projets d’une dizaine d’enfants, nous avons passé pas mal de temps à attendre que les animateurs soient disponibles dès que nous avions des questions.

 

C’est parti pour la création

Les enfants reçoivent un tshirt vert qui les identifie comme “petits génies créatifs” et sont installés derrière les tables de présentation des Macs, iPad, et iMac, dans le magasin, pour l’instant fermé au public. Mais ils sont visibles depuis l’extérieur du magasin, à mon avis, une idée maligne pour attiser la curiosité des clients.

 

La première étape fut l’écriture du projet. Sur un vrai papier et au crayon (les enfants ne s’y attendaient pas), les kids ont donc dessiné leur histoire sous forme d’un story board, comme les pros.

Après une petit demi-heure, le story board commence à prendre forme, et les animateurs invitent les enfants à créer la musique qui accompagnera leur projet de film. Ils passent donc sur iPad pour créer la musique du projet sur Garage Band.

L’ordre est étonnant. A mon avis, il serait plus logique de faire la musique après le film… A noter que les kids qui n’avaient pas amené de casque reçoivent une paire d’écouteurs Apple, qu’ils pourront garder après le cours.

 

La création est largement facilitée par les Smart instruments de Garage Band. Si vous ne connaissez pas, il s’agit de la possibilité de jouer avec des instruments, comme la guitare ou le clavier, mais avec lesquels il est impossible de faire de fausses notes, puisque chaque pression sur une note produit un son mélodieux, composé de plusieurs notes, en clair : un accord.

Il suffit donc de cliquer un peu au hasard pour créer une musique tout à fait crédible. En tant que musicien amateur depuis quelques temps, j’avoue avoir été bluffé par cette innovation. Ma fille, en revanche, trouve tout a fait normal de jouer ainsi.  “T’as vu, je joue super bien ! ”

Mais le temps passe vite, et il est déjà 10h30, le cours est terminé pour aujourd’hui. On se donne rendez-vous le lendemain pour la suite, mais les animateurs nous apprennent que le tournage va se dérouler le jour même en dehors du cours.

Eva a de la chance, j’ai un peu de temps cet après-midi. Nous avons donc pris un camescope et nous sommes allés tourner son film avec son petit frère de 5 ans, qui en est le héros. L’écriture du story board nous a largement facilité le tournage. Les enfants ont bien été guidés par les animateurs, et doivent donc désormais filmer ce qu’ils ont dessiné sur papier.

On passe au montage des éléments

Le lendemain, tous les kids arrivent, tout fiers, avec leurs films en boite. Il s’agit maintenant de derusher. Les animateurs nous expliquent comment importer les vidéos dans iMovie. Le montage est assez facile, car l’application est intuitive, mais elle nécessite tout de même un apprentissage des raccourcis clavier et surtout de la philosophie Apple pour le montage, assez différente de celle d’autres logiciels de montage vidéo.

 

La même méthode de montage est utilisée sur Final Cut Po X que j’utilise au quotidien. Au premier abord, c’est perturbant, mais on s’y fait très vite. Et pour travailler tous les jours avec Final Cut Pro X depuis 2011, je ne pourrais que très difficilement revenir à un autre type de logiciel (et même à l’ancienne version Final Cut Pro 7). Une fois les bases de iMovie acquises par les kids, le montage des rush commence.

Assez vite, Eva arrive à monter son film. Mais il est déjà 10h30, elle a à peine le temps de mettre sa musique, qu’il est déjà l’heure de partir. On se dit alors que l’on continuera le lendemain, mais ce ne sera pas le cas.

 

La diffusion des projets devant les clients

Le  troisième jour, nous pensions en effet pouvoir continuer notre film, il restait encore beaucoup à faire : les titres, les transitions, affiner le montage, bref, finaliser le projet. Mais ce n’est pas le programme du jour. Nous nous retrouvons ce vendredi avec pas mal d’enfants que nous n’avions pas vu auparavant. L’équipe des génies créatifs sur l’atelier montage vidéo a rejoint celle du livre numérique.

Ce troisième jour est donc destiné à présenter les projets des enfants devant tout le monde. Eva est un peu déçue car son film n’était pas fini. Mais elle se fait une raison, et c’est parti pour le défilé des projets. Finalement, le film d’Eva est l’un des plus aboutis. il est parmi ceux qui reçoivent les applaudissements les plus nourris.

Note : On remarquera d’ailleurs que la maladie du tournage à la verticale avec un smartphone se propage comme une épidémie, même parmi les enfants . Je ne comprendrai jamais. La nature nous a donné des yeux à gauche et à droite. Pourquoi  filmer dans la hauteur ? Surtout quand une vidéo est destinée à ne pas rester sur un smartphone, mais être diffusée sur un écran 16/9. Je persiste à croire qu’il faudrait interdire la possibilité de filmer dans le sens de la hauteur.

05-Presentation-de-eva

Après la diffusion des projets de tous les kids, chacun présenté par son auteur devant toute l’assistance (les clients en profitent), tout le monde repart avec un diplôme de l’Atelier des Génies Créatifs de Apple.

Ils repartent aussi avec le tshirt du stage, leur paire d’écouteurs et une clé USB qui contient leur film. En revanche, les enfants ne peuvent pas récupérer leur projet iMovie. Enfin, sauf nous, car à la fin du deuxième jour, nous avions dupliqué le projet sur une carte mémoire avant de partir.

A la fin des présentations de tous les enfants, le magasin est ouvert depuis longtemps, et les clients, très nombreux en ce vendredi de début août, n’ont pas pas pu manquer la “cérémonie” qui a lieu dans le Store. C’est une bonne idée qui permet à Apple de montrer les activités qui se déroulent au sein de ses boutiques. Sachez d’ailleurs que des ateliers d’initiation sont aussi proposés aux adultes. N’hésitez pas à vous renseigner dans les Apple Store.

Une initiative intéressante à ne pas rater pour les enfants curieux

En conclusion, Eva est ressortie super contente de cet atelier proposé gratuitement par Apple. L’idée pour la marque, est bien sûr d’initier les enfants, mais aussi de convertir les parents. On sait que les enfants sont souvent prescripteurs des achats, et dans ce cas, c’est réussi. Eva n’arrête pas de me parler de Garage Band et de iMovie depuis cet atelier. Nous avons déjà un iPad Mini et un MacBook Pro, et j’ai promis de la laisser jouer avec en temps en temps, mais je suis sûr qu’elle aimerait les avoir tout le temps pour elle ! En tout cas, ce petit stage d’été a été une révélation pour Eva qui veut continuer à apprendre le montage vidéo.

Concernant l’organisation, les employés de Apple sont comme toujours très accueillants, très souriants. Seul regret, mais que l’équipe des stages chez Apple pourra sans doute corriger très facilement : nous n’avons pas été avertis du planning du programme des deux premiers jours au début du stage. Si celui-ci avait été expliqué avant, Eva aurait pu mieux s’organiser et terminer son film dans les temps. En tout cas Eva et moi avons beaucoup aimé. Un grand merci à Apple pour cette activité de vacances un peu particulière.

Les prochains stages auront lieu pendant l’été 2015. Voici les liens utiles si vous souhaitez en savoir plus plus sur les prochaines sessions .

Pour en savoir plus

Programmes gratuits pour les enfants (dont les stages d’été)

Ateliers gratuits d’une heure pour les adultes

Commentaires
Test produits
Longform