Clicky



Bons Plans

Astéroïde : Les satellites sont-ils menacés vendredi par 2012 DA14 ?

Publié le

L’astéroïde 2012 DA14 se rapproche puisqu’il sera à 27 000 km de la Terre le vendredi 15 février. La distance est tellement courte que cet astre passera dans la zone des satellites. La NASA a donc donné quelques précisions.

La NASA a étudié avec une grande précision la trajectoire de cet astéroïde découvert en février 2012. Au vu de l’observation des scientifiques, le caillou se trouvera dans la zone fréquentée par des satellites, mais l’Agence Spatiale américaine souhaite indiquer qu’il y a « très peu de risque » qu’une collision se produise. La NASA a informé le grand public en proposant un communiqué de presse. Les probabilités d’un impact avec un satellite sont extrêmement faibles, car « il n’y en a presque pas en orbite au niveau où il passera ». L’astéroïde ne va pas s’écraser sur la Terre, car il restera à une distance moyenne de 27 000 km. Il se rapprochera tout de même de la planète à 20h24. Pour l’observer, il faudra donc être au rendez-vous, vendredi 15 février à 4 heures du matin (heure de Paris).

Observez 2012 DA14

L’astéroïde s’éloignera au fil des heures et devrait totalement disparaître du système Terre/Lune dès 13 heures (samedi 16 février). Pour l’observer, il faudra être équipé de jumelles ou de télescopes amateur. Certains emplacements sont également plus intéressants que d’autres. Si vous êtes en Europe de l’Ouest, en Australie, en Asie ou en Afrique, vous aurez davantage de chances de pouvoir l’observer. Cet astre restera brillant jusqu’à 23h20 (heure de Paris), après cette heure, il sera très difficile de le contempler. Pour ceux qui ne sont pas dans ces zones de la Terre, vous avez l’opportunité de suivre sa trajectoire sur le site de Slooh qui retransmet en direct la progression de l’astéroïde. Cette méthode avait déjà été proposée pour l’éclipse australienne et Apophis.

Les humains ont de la chance

Un astéroïde de cette taille s’était déjà fait remarquer il y a quelques années, en 1908. Le 30 juin, un astre d’une trentaine de mètres de diamètre s’était écrasé en Russie, à Tunguska. Cet impact avait été à l’origine de la création d’un immense cratère. La NASA a tout de même précisé dans son communiqué que l’astéroïde ne devrait pas rentrer en collision avec la Terre. L’Observatoire nord-irlandais d’Armagh a également indiqué qu’il fallait apprécier cet instant « Imaginez un peu : si une balle manquait votre tête d’un peu plus du double du diamètre de votre tête, vous vous trouveriez chanceux ! » Au final, les humains vont avoir très chaud dans la nuit de vendredi à samedi.

La trajectoire de l’astéroïde

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform