Clicky



Bons Plans

Terrorisme : David Cameron voudrait pouvoir interdire WhatsApp

Publié le | Modifié le
Snapchat

Cyberterrorisme : le premier Ministre britannique David Cameron a évoqué l'interdiction des messageries sécurisées.

David Cameron, à son retour de la marche républicaine ayant eu lieu à Paris dimanche, a réagi à la menace terroriste. Pour le premier Ministre britannique, cette réponse pourrait passer par l’interdictions des services de messagerie instantanées et sécurisées telles que WhatsApp, Snapchat ou iMessenger.

La fin des communications privées au Royaume-Uni ?

Ainsi, David Cameron a fait mention de la possibilité d’accéder aux communications de certaines personnes, quand la sécurité le nécessite : “Allons-nous autoriser des moyens de communication qui sont tout simplement impossibles à lire ? Ma réponse à cette question est ‘Non, nous ne devons pas’ (…) Le premier devoir de tout gouvernement est de garder notre pays et notre peuple en sécurité”. 

Le premier Ministre s’est dit prêt à appliquer ceci, si les résultats des élections législatives de mai 2015 plaçaient à nouveau le parti conservateur dont il est issu, au pouvoir.

Les applis chiffrées également dans le collimateur des Etats-Unis

Le Royaume-Uni n’est pas le seul Etat à vouloir se pencher sérieusement sur le sujet des applis sécurisées. Depuis de nombreuses semaines, le FBI demande par exemple à Google de pouvoir avoir accès aux informations conservées par les téléphones mobiles. Mais dans le même temps, Barack Obama a promis de renforcer la sécurité en ligne et la protection des données de ses concitoyens.
En France et pour le moment, de telles dispositions ne sont pas à l’ordre du jour. Mais après les dramatiques événements parisiens, qui peut dire que de telles propositions ne verront jamais le jour ?

Crédits Photos : Gil C / Shutterstock.com
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform