Clicky



Bons Plans

Apple a reçu 719 requêtes des États et sa volonté n’est pas de collecter vos données

Publié le

Apple joue la carte de la transparence puisque la firme de Cupertino communique les demandes des États et elle fait quelques précisions.

Le programme PRISM est toujours d’actualité et certaines firmes ont décidé de jouer la carte de la transparence dans le secteur de la collecte des données. Ainsi, Google, Yahoo, Facebook et maintenant Apple proposent un rapport où les sociétés dévoilent les requêtes envoyées par les gouvernements. L’EFF a apprécié la transparence d’Apple qui dévoile des informations sur les pays qui ont demandé des informations sur les utilisateurs des produits de la marque. La firme de Cupertino communique également le nombre de demandes acceptées, rejetées… Les États-Unis auraient fait le plus de demandes, mais Apple ne peut pas communiquer le nombre exact. Il est donc difficile de connaître l’ampleur, la firme reconnaît qu’elle peut seulement fournir des fourchettes. Les États-Unis, qui sont suivis par le Royaume-Uni (127), l’Espagne (102) et l’Allemagne (93) ont envoyé entre 1 000 et 2 000 requêtes.

Lever la restriction aux États-Unis

Apple précise, qu’elle a été contrainte de répondre, favorablement à entre 0 et 1 000 demandes. Dans le monde entier, 719 requêtes ont été envoyées à Apple lors du premier semestre 2013. En ce qui concerne la France, elle a envoyé 72 demandes et 14 ont été acceptées par la firme. La Russie a envoyé une requête contre 6 pour la Chine. La firme de Cupertino révèle dans son rapport qu’elle conteste formellement cette obligation de silence imposée par les États-Unis. Apple travaillerait actuellement pour que cette restriction soit levée. Ainsi, dans ce document, l’entreprise révèle qu’elle discute avec le Congrès, les tribunaux, le procureur général des États-Unis ainsi que la Maison-Blanche.

La collecte des données des utilisateurs

Dans son rapport, Apple attaque également Facebook et Google. Les deux entreprises ont précisé qu’elles utilisaient les données des utilisateurs de leur service à des fins publicitaires. La Pomme révèle que cette collecte d’informations n’est pas une activité primordiale. Enfin, Apple évoque les contenus des demandes qui sont généralement en lien avec des appareils volés ou perdus.

Source : Rapport Apple
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform