Clicky



Bons Plans

iPhone 6s ou iPhone 6 : notre comparatif avant de l’acheter

Publié le | Modifié le

Avant d'acheter le dernier smartphone d'Apple, l'iPhone 6s, voyons plus précisément ce qu'il propose par rapport à son prédécesseur.

En ce vendredi 25 septembre, jour de sortie des iPhone 6s et 6s Plus, peut-être songez vous à passer à la caisse. Si vous possédez un assez vieux modèle d’iPhone ou bien un smartphone moyen sous Android, Windows Phone ou encore BlackBerry, le bond technologique proposé semble justifier le prix à investir. En revanche, si vous disposez déjà d’un iPhone 6 ou 6 Plus, l’investissement vaut-il le coup ?  Afin de répondre à cette question, mettons les caractéristiques des deux modèles face à face.

iPhone 6s vs. iPhone 6

Commençons basiquement par l’extérieur. La taille et l’épaisseur changent très peu d’un modèle à l’autre (contrairement au poids qui grimpe d’un cinquantaine de grammes) et les nouveaux modèles sont couvert d’un nouveau type d’aluminium qui dispose d’ailleurs de  2 nouveaux coloris, doré (disponible initialement pour l’iPhone 6 mais retiré il y a peu par Apple) et rose doré. L’écran ne change pas non plus et reste Retina HD (4,7 pouces 1334 x 750 pixels pour l’iPhone 6s et 5,2 pouces 1920 x 1080 pixels pour l’iPhone 6s Plus). En revanche les nouveaux modèles se dotent de la technologie 3D Touch permettant un plus grand nombre d’interactions tactiles avec le smartphone. Il s’agit fort probablement de l’argument majeur de ce nouveau modèle.

De plus, les modèles s proposent non pas 2 mais 3 tailles d’espace de stockage (toujours non extensible, évidemment). Ainsi, on retrouve l’assez inutile 16 Go (749/859 euros) et le classique 64 Go (859/969 euros) auquel vient s’ajouter un copieux 128 Go (969/1079 euros). On relèvera d’ailleurs que le 128 Go était proposé pour l’iPhone 6 mais a disparu du site d’Apple…

Côté puissance brute les nouveaux modèles doivent, à en croire Apple, enterrer les anciens puisque l’on passe d’un A8 (1,4 GHz dual-core épaulé par un coprocesseur M8) à un nouveau A9 (1,8 GHz dual-core épaulé par un coprocesseur M9). Reste cependant à voir en test si les chiffres avancés par Apple sont vrais (70% plus rapide au niveau du processeur et 90% plus performant sur le processeur graphique). De même, la RAM passe de 1 à 2 Go. La batterie elle est en léger recul bien qu’Apple annonce une autonomie similaire à ce qui est proposé avec l’iPhone 6. Encore une fois, il faudra vérifier cela avec un test.

Côté améliorations le capteur TouchID de seconde génération est censé être deux fois plus rapide, de même que la puce 4G ou encore la puce Wi-Fi, compatible MIMO. En revanche pas de changement côté Bluetooth (4.2), GPS ou NFC. Autre grosse amélioration à relever : les capteurs photo/vidéo. On passe ainsi au dos d’un capteur iSight de 8 MP (1.5µ) à 12 MP (1.22µ) enfin capable de filmer en 4k à 30 ips, tandis qu’en façade on passe de 1,2 MP à 5MP avec la possibilité d’utiliser l’écran comme un flash.

Conclusion

A la lumière de ce comparatif, est-il utile de passer d’un iPhone 6 à un 6s ? Si la technologie Touch 3D (et Live Photos permettant de créer des images animées) est forcément intriguante, difficile de conseiller de craquer une nouvelle fois des centaines d’euros uniquement pour cela. L’amélioration de la puissance semble au rendez-vous mais est-ce vraiment bien utile pour une utilisation normale ? Pour la photo/vidéo peut-être, mais pour le reste, à moins d’utiliser en même temps des tonnes d’applications gourmandes, difficile de voir l’intérêt.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform