Clicky



Bons Plans

AppGratis explique son éviction de l’App Store sans annoncer de solution concrète

Publié le

La direction d'AppGratis a enfin réagit à sa suppression par Apple de son store et annonce ne pas vouloir abandonner.

Comme prévu la veille, le fondateur d’AppGratis, Simon Dawlat, s’est fendu d’un long billet sur le blog de l’entreprise pour revenir sur la suppression de l’application de l’App Store d’Apple. Après une intro déchirante à grand renfort de gif animé de David Tennant sous la pluie où il déclare avoir failli s’évanouir lorsqu’il a appris la nouvelle, l’intéressé revient en détail sur les raisons qui ont poussé l’application dehors.

« Dire que AppGratis est mort et enterré est très exagéré »

Ce sont bien les viols de différentes clauses de l’App Store qui ont incité Apple à supprimer l’application. Fin 2011 App Gratis était disponible sous différentes versions en  fonction des pays, ce qui était contraire à la clause 2.20 : « les développeurs spammant l’AppStore avec différentes versions de la même application seront bannis de l’iOS Developer Program ». Suite à quoi ces versions avaient été fusionnées en une seule et même application.

Apple est ensuite revenu à la charge avec la clause 2.12 : « Les Apps sans utilité réelle ou qui ne procurent pas un divertissement durable peuvent être rejetées. ». AppGratis avait dû alors prouver (avec succès) la réelle complexité de l’application et la volonté de l’équipe de proposer une sélection réellement pointue. Mais les clauses 2.25 « les applications qui affichent d’autres applications pour les vendre ou en faire la promotion d’une manière similaire à celle de l’App Store seront rejetées » et 5.6 « les applications ne peuvent pas utiliser les push notifications pour envoyer de la publicité, des promotions ou toute autre forme de marketing direct » ont terminé de remplir un verre déjà bien plein.

Jusqu’à présent, grâce à un interlocuteur conciliant du côté de l’équipe d’Apple, l’application s’était vue modifier quand il le fallait afin de plus convenir aux règles de la marque à la Pomme. Alors que la version iPad d’AppGratis a été validée pas plus tard que la semaine dernière, ce validateur a visiblement été changé et le remplaçant n’a semblerait-il eu pas la patience du premier en supprimant l’application malgré les événements passés.

Et après ?

Simon Dawlat reste vague sur l’avenir de son application et de sa start-up composée de plus de 40 employés. À défaut d’annoncer un nouveau support (autre OS ou site web) le fondateur lance un ultime appel à Apple avec qui le dialogue semble rompu et déclare être prêt à aller à Cupertino prouver sa bonne volonté et la conformité d’AppGratis. Heureusement en attendant l’application fonctionne toujours pour ceux la possédant encore.

Source : Blog AppGratis
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform