Clicky



Bons Plans

Alzheimer : un nouvel espoir de traitement à base de lumière bleue

Publié le

Des chercheurs du MIT viennent de publier une étude sur un nouveau traitement à base de lumière bleue qui pourrait réactiver l'accès aux souvenirs des personnes souffrant d'Alzheimer.

Voilà une nouvelle étude qui va redonner de l’espoir aux personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer. Une équipe de chercheurs du MIT a découvert que les souvenirs des personnes touchées par la maladie ne sont pas effacés et qu’ils pourraient être réactivés grâce à une stimulation du cerveau par de la lumière bleue.

Alzheimer : un espoir de traitement découvert par la science

La maladie d’Alzheimer est une maladie neurodégénérative pour laquelle aucun traitement de fond n’est véritablement efficace. Les personnes touchées perdent progressivement la mémoire et ces symptômes sont malheureusement irréversibles. Cependant, une équipe de chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) de Cambridge aux Etats-Unis, fait naitre l’espoir d’un nouveau traitement.

Les souvenirs des personnes affectées n’auraient pas disparus, ils se trouveraient dans des zones du cerveau devenues inaccessibles. Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques ont testé deux groupes de souris. D’un côté des souris saines et de l’autre des rongeurs génétiquement modifiés. Les chercheurs ont placé les souris dans une boite et ont infligé aux 2 groupes des petites décharges électriques. Une journée plus tard ils ont recommencé le même traitement. Les souris saines étaient clairement effrayées alors que les autres ne réagissaient pas. Jusqu’à ce que les scientifiques stimulent la zone du cerveau qui contient les souvenirs avec une lumière bleue.

De nouveau placées dans la boite où elles avaient reçu la décharge la première fois, elles ont alors commencé à s’affoler elles-aussi. « Ce premier résultat suggère que le souvenir avait bien été enregistré dans le cerveau. Mais dès le jour suivant, les souris avaient à nouveau oublié qu’elles avaient peur de la boîte » peut-on lire dans l’étude publiée dans « Nature ».

Des résultats applicables à l’homme ?

Selon Susumu Tonegawa, responsable de l’équipe de recherche, c’est tout à fait probable : « Étant donné que la mémoire des humains et des souris tend à fonctionner sur un principe similaire, notre découverte laisse penser que les patients atteints de cette maladie, du moins dans les premiers stades de développement, conservent peut-être aussi les souvenirs dans leur cerveau, ce qui offre l’espoir d’un traitement« , déclarait-il.

Cette technique, qui utilise la lumière bleue, est appelée optogénétique et représente donc un nouvel espoir pour les 850.000 personnes qui sont touchées par la maladie d’Alzheimer en France. Les recherches demandent toutefois à être approfondies.

Crédits Photos : Flickr
Vous avez aimé cet article ?
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform