Clicky



Bons Plans

Alan Wake 2 : Microsoft avait refusé la suite

Publié le
Microsoft n'était pas chaud pour Alan Wake 2.

Sam Lake, le directeur créatif de Remedy Entertainment, a récemment expliqué pourquoi Microsoft avait refusé le lancement du développement d'une suite pour la licence Alan Wake malgré l'engouement des fans.

Fortement apprécié par les joueurs sur Xbox 360, Alan Wake n’a jamais eu le droit à sa tant attendue suite malgré un succès critique et commercial intéressant, et l’existence d’un spin-off baptisé Alan Wake’s American Nightmare (titre orienté arcade). Si les fans du célèbre écrivain à la page blanche ont bien tenté de pousser plusieurs fois l’éditeur américain à lancer le fameux projet, notamment sur Xbox One, Microsoft n’a finalement jamais daigné ressortir la célèbre licence du placard (pas même une surprise durant l’E3 2017 avec la Xbox One X).

Dans un entretien avec Venture Beat, Sam Lake, directeur créatif des jeux du studio finlandais Remedy, a expliqué que la firme de Redmond n’était malheureusement pas prête pour lancer un deuxième opus d’Alan Wake préférant une nouvelle licence : “Après Alan Wake, nous sommes allés vers eux et nous avons présenté nos idées sur ce que pourrait être Alan Wake 2. Mais à ce moment, ils n’étaient pas intéressés pour faire exactement ça. Ils voulaient quelque chose de nouveau. Et surtout, ils voulaient que nous créions pour eux une nouvelle licence. Microsoft détient les droits de Quantum Break, bien évidemment.

Alan Wake : mon histoire ? quelle histoire ?

Alan Wake est un auteur à succès de thriller policier. Mais, depuis deux ans, il souffre du triste syndrome des écrivains, à savoir la page blanche. Sa femme Alice décide alors de l’emmener en vacances dans la paisible ville de Bright Falls afin qu’il puisse possiblement retrouver l’inspiration et écrire un nouveau livre. Mais lorsque sa femme disparait, le dernier roman d’Alan, un livre d’horreur qu’il ne se souvient pas avoir écrit, prend vie et une force obscure (l’Ombre) prend possession de la population et de tout autre objet.

Crédits Photos : Remedy Entertainment
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform