Clicky



Bons Plans

Adblock : les opérateurs européens menacent Google

Publié le

Un regroupement des opérateurs télécoms européens menace d’utiliser un Adblocker développé par la société israélienne Shine pour obliger Google à partager les revenus tirés de la pub.

Les opérateurs mobiles commenceraient-ils à en avoir assez du despotisme de Google ? Selon les informations du Financial Times, ces derniers seraient en train de préparer une riposte conjointe afin de forcer Google à partager une partie de ses revenus publicitaires avec eux.

Une riposte qui prendrait la forme d’un bloqueur de publicité qui priverait la firme de Mountain View d’une manne financière non négligeable.

L’Adblocker israélien pour faire pression sur Google

D’après le quotidien économique britannique, les opérateurs seraient en discussion avec la start-up israélienne Shine, qui a confirmé les discussions avec certains des plus gros opérateurs du marché, l’un d’entre eux ne comptant pas moins de 40 millions d’abonnés.

Il se murmure que l’un de ces opérateurs aurait déjà installé l’Adblock de Shine sur ses datacenters et qu’il est prêt à l’activer très rapidement. Du côté des utilisateurs, il sera possible de bloquer les publicités via une option à cocher dans son espace client, à l’instar de ce que Free a mis en place sur la Freebox en 2013.

La pression sur les épaules de Google

Bien entendu, les raisons de ce blocage des publicités vont bien plus loin que le simple argument d’une meilleure expérience utilisateur pour les abonnés. Les opérateurs télécoms veulent faire pression sur Google pour l’obliger à redistribuer une partie des recettes gargantuesques dégagées grâce aux régies Adsense et Adwords.

Une telle mesure n’est pas sans poser de nombreuses questions éthiques et juridiques. Car si les opérateurs privent Google des revenus publicitaires avec cette Adblocker, ils couperont également les vivres des nombreux sites web et applications mobiles qui vivent de la publicité. On se souvient du tollé provoqué par la fonction de blocage du pub de la Freebox auprès de certains professionnels du web, mais aussi de Google, même si les relations entre les deux firmes se sont arrangées depuis avec l’arrivée d’Android sur la Freebox Mini 4K.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform