Clicky



Bons Plans

Acer met en garde Microsoft et sa tablette Surface

Publié le | Modifié le

Après avoir déjà ouvertement critiqué la façon de procéder de Microsoft avec sa tablette Surface en juin dernier, la firme continue en indiquant avoir recommandé à Microsoft de renoncer à sa tablette.

En juin dernier, un représentant d’Acer Europe indiquait à Reuters que Microsoft ne gagnerait rien à copier le modèle d’Apple, c’est à dire concevoir le matériel ET le logiciel. Selon lui, Surface permettrait à Windows 8 de mieux s’implanter sur le marché, mais Microsoft devrait y réfléchir à deux fois avant de lancer sa tablette Surface.

JT Wang, le patron d’Acer, a été très clair avec Microsoft en précisant qu’il y a d’un côté les fabricants et vendeurs de machines et de l’autre ceux qui développents les logiciels. “Nous avons dit (à Microsoft) de bien y réfléchir. Réfléchissez-y à deux fois. Cela va créer un énorme impact négatif sur l’écosystème, et d’autres marques pourraient avoir une réaction négative. Ce n’est pas un domaine dans lequel vous êtes bons alors s’il vous plaît, réfléchissez-y à deux fois.”

Il y a quelques années, Microsoft n’aurait jamais pris la décision, dangereuse, de produire le logiciel et le matériel d’un nouveau produit. Mais c’était avant l’arrivée impressionnante d’Apple sur le marché des terminaux mobiles. Depuis, les concurrents ne cessent de vouloir copier le schéma de réussite mis en avant par la firme pommée. De son côté Google s’en sort plutôt bien sans produire ses produits lui même, mis à part avec certains terminaux de la gamme Nexus.

Mais si le cas de Google ne semble pas trop effrayer les autres constructeurs, Microsoft et sa tablette Surface font débat. Et pour cause, Google, pour les produits de sa gamme Nexus, passe par des partenaires tels que HTC, Samsung et Asus et les mets en avant ouvertement. Microsoft, en revanche, voudrait cacher l’identité du fabricant de sa tablette et ainsi en faire un produit signé Microsoft, un concurrent direct des produits mis en vente par tous les autres constructeurs.

Dans un document remis à la SEC le mois dernier, Microsoft reconnait cette situation conflictuelle et indique que “Surface sera en concurrence avec les produits fabriqués par nos partenaires OEM [Original Equipment Manufacturer], ce qui peut affecter leur engagement à notre plateforme.”

D’après les différentes informations reçues, si beaucoup se demandent ce qu’ils vont faire si Microsoft se lance dans le matériel, Acer aurait de son côté préféré chercher comment répliquer à tous les produits que Microsoft pourrait sortir à l’avenir.

Via : PCinpact
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform